Au petit matin du deuxième jour, la régate bat son plein le long des côtes anglaises

 

Alexis Loison (Custo Pol) a été le premier à franchir la cardinale Hand Deeps devant Plymouth, à 22h10 lundi soir, talonné par Xavier Macaire (Groupe SNEF) et Charlie Dalin (Skipper Macif 2015). Pierre-Louis Attwell (Laboratoire Mayoly Spindler) fermait la marche deux heures après le leader.

Dès la marque franchie, les 26 figaristes ont enfin pu changer d’allure et hisser le spinnaker pour un long bord de spi le long des côtes anglaises. « La nuit s’est bien passée et les figaristes ont pu se reposer un peu cette nuit en mettant le pilote automatique. » commente Francis Le Goff. Evoluant dans un flux de 12-14 nœuds au portant devant Portland Bill, la flotte navigue une fois encore au ras des côtes pour se protéger du courant. La mer est plate, la visibilité réduite… les côtes anglaises sont en tous cas fidèles à leur réputation !

En revanche, trois navigateurs ont peu vu les côtes depuis hier soir : Tom Dolan (Smurfit Kappa), Sophie Faguet (Porsche Corben), Calliste Antoine (Sponsors Wanted) menés par Pierre Quiroga (Skipper Espoir CEM) ont fait le pari du large… Le pointage officiel des Needles, que les concurrents devraient atteindre vers 14h, nous livrera son résultat !

 

Les appels du matin

Alexis Loison – CUSTO POL

« Tout se passe bien à bord de Custo Pol. Nous avons eu pas mal de choses à faire depuis le départ entre Barfleur, Blanchard et la traversée de la Manche. Portland Bill a été le dernier passage un peu compliqué, il fallait vraiment longer la presqu’île à contre-courant. Maintenant on se dirige tranquillement vers Needles Fairway que l’on devrait atteindre en début d’après-midi.
Je suis fatigué mais cette nuit j’ai réussi à trouver des moments de repos sous pilote.  Pour la deuxième traversée de Manche, le vent devrait mollir entre Needles et A5 au large d’Antifer, ça promet une nouvelle nuit sans sommeil où il faudra bien gérer la trajectoire. »

Erwan Tabarly – ARMOR LUX

« On est sous spi et ça avance contre le courant donc c’est un peu dur en ce moment mais tout va bien.
On a envoyé le spi après Hand Deeps, on avançait au près depuis le départ, on a fait la traversée de la Manche au reaching un peu débridé donc c’est agréable de mettre le spi après tout ça et de partir vent arrière.
J’ai réussi à me reposer un peu après Guernesey mais peu lors de la Transmanche. En revanche cette nuit sous spi, les conditions étaient propices au repos. Même si je suis au contact avec Xavier il fallait se reposer, le bateau avançait bien sous pilote donc j’en ai profité. Et je pense que tout le monde a fait pareil. »

Charlie Dalin – SKIPPER MACIF 2015
« Cette deuxième nuit en mer a bien démarré. On est arrivé à la tombée de la nuit à Hand Deeps et hissé le spi pour un bord assez agréable, avec notamment des empannages pour bien négocier le passage de Portland Bill. Sur la dernière manœuvre, j’ai changé d’avis au dernier moment et n’ai pas bien géré le dernier empannage.
J’avais réussi à faire une ou deux micros siestes la première nuit, mais cette deuxième a été beaucoup plus propice au repos. Ça avançait bien sous pilote.
On est toujours sous spi, à contre-courant. On fait route vers la prochaine pointe et nous devrions bientôt avoir une renverse de courant qui va nous emmener assez loin dans le reste du parcours jusqu’au Needles. »

Anthony Marchand – GROUPE ROYER SECOURS POPULAIRE
« On a eu une belle bagarre avec Charlie cette nuit, on est passé bord à bord, j’ai eu le courant en ma faveur, je suis plutôt content. Mais de toutes façons on est tous en paquet, je ne suis pas forcément bloqué sur un bateau.
Côté carte postale, jusqu’à présent on était dans la brume complète, ensuite on a eu un peu de ciel bleu c’était sympa et maintenant ça bruine doucement, ce n’est pas hyper agréable. »

Sébastien Petithuguenin – PAPREC ACADEMY
« Je me sens fatigué après ces deux nuits en mer. Je n’ai pas beaucoup dormi la première nuit, la nuit dernière c’était un peu plus facile. Là j’ai une magnifique vue de la côte anglaise devant moi qui sort du brouillard, c’est magnifique. Il y a 14 nœuds de vent, sous spi, c’est plutôt agréable mais ça va vite devant, c’est dur de suivre ! »

Le classement de 10h

1 – Alexis Loison (Custo Pol) à 113,7 milles de l’arrivée
2 – Erwan Tabarly (Armor Lux) à 0.6 nm du leader
3 – Xavier Lacaire (Groupe SNEF) à 0.7 nm du leader
4 – Anthony Marchand (Groupe Royer Secours Poulaire) à 0.8 nm du leader
5 – Charie Dalin (Skipper Macif 2015) à 0.8 nm du leader
6 – Gildas Mahé (Breizh Cola) à 1.3 nm du leader
7 – Thierry Chabagny (Gedimat) à 1.4 nm du leader
8 – Ronan Treussart (Les Perles de Saint Barth) à 1.6 nm du leader
9 – Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) à 1.9 nm du leader
10 – Vincent Biarnès (Baie de St Brieuc) à 2 nm du leader
11 – Eric Péron (Finistère Mer Vent) à 2.6 nm du leader
12 – Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) à 3.1 nm du leader
13 – Alan Roberts (Seacat Services) à 3.2 nm du leader
14 – Thomas Cardrin (Team Vendée Formation) à 3.4 nm du leader
15 – Tanguy Le Turquais (Everial) à 3.5 nm du leader
16 – Eric Delamare (Région Normandie) à 3.8 nm du leader
17 – Pierre Leboucher (Guyot Environnement) à 4.1 nm du leader
18 – Pierre Rhimbault (Bretagne CMB Espoir) à 4.4 nm du leader
19 – Pierre Quiroga (Skipper Espoir CEM) à 4.9 nm du leader
20 – Hugh Brayshaw (Kamat) à 5.2 nm du leader
21 – Tom Dolan (Smurfit Kappa) à 7 nm du leader
22 – Sébastien Petithuguenin (Paprec Academy) à 7.6 nm du leader
23 – Cécile Laguette (Eclisse) à 10.1 nm du leader
24 – Calliste Antoine (Sponsor Wanted) à 10.3 nm du leader
25 – Sophie Faguet (Porsche Corben) à 10.8 nm du leader
26 – Pierre-Louis Attwell (Laboratoire Mayoly Spindler – MSD France) à 27.6 nm du leader

Lorem amet, ipsum Praesent risus. vulputate, Donec at