Nuit active sur la Le Havre Allmer Cup

 

Partis à 16h hier du Havre, les 26 Figaro Bénéteau engagés sur la grande course de la Le Havre Allmer Cup n’ont pas chômé sur cette 1e nuit en mer ! Après la pétole de la Baie de Seine, le vent est progressivement rentré en début de soirée pour atteindre les 15 nœuds au passage de Barfleur. 
La nuit fut marquée par les virements au ras des cailloux (et des plages…) dans un fort courant et la VHF est restée bien silencieuse à bord des Figaro…
Actuellement menée par Alexis Loison, la flotte évolue toujours au près dans un flux d’ouest de 12-15 nœuds en approche de la première marque du parcours : Lower Heads à Guernesey, qu’elle devrait atteindre en milieu de matinée.  

Le directeur de course, Francis Le Goff, embarqué sur le bateau suiveur, revient en détail sur cette première nuit en mer :
« La plupart des Figaro est passée au sud de Barfleur pour se protéger du courant. Ça a été une nuit très engagée pour les marins avec la navigation au ras des cailloux. Nous avons accompagné toute la flotte sur ce passage, en vérifiant la position des 26 bateaux tous les quarts d’heure. Il n’y avait pas un bruit à la VHF et l’on sentait que la concentration était maximale à bord des bateaux. C’était également le cas sur le bateau suiveur ! Par exemple quand Thierry Chabagny a viré à 0,1 mille nautique de la plage, on a cru qu’il avait enfilé son maillot de bain ! (rires) Ils ont même dû se partager la serviette avec Eric Péron qui a fait la même chose 2 minutes plus tard….La vigilance était donc très accrue cette nuit !
Le courant est désormais favorable, et les bateaux filent à 6-7 nœuds. Mais la marée va bientôt remonter et de nouveau ils vont devoir s’abriter dans les cailloux pour enrouler Guernesey. Le courant sera cependant moins fort qu’à Barfleur et ils réaliseront cet exercice de jour, ce qui change considérablement la navigation. Car la fatigue doit se faire sentir ! Ils n’ont pas pu dormir depuis le départ hier après-midi et les premières micro-siestes ne sont pas prévues avant la traversée de Manche où les prévisions de vent sont stables. Nous devrions atteindre les côtes anglaises la nuit prochaine. »


Extraits des vacations du Appels du 18 juin 🙂

Xavier MACAIRE – GROUPE SNEF
« Pour cette première nuit, on a joué à rase cailloux avec quelques virements à l’approche de Barfleur, et puis on a eu le courant avec nous pour passer le raz Blanchard en fin de nuit. C’était assez impressionnant avec des gros tourbillons et jusqu’à 7 ou 8 nœuds de courant. Pour moi, ça s’est plutôt bien passé puisque je suis actuellement à la bataille en tête de flotte. Alexis Loison a réussi à creuser un peu mais je suis au contact avec Erwan Tabarly et Vincent Biarnès derrière Custo Pol. »

Vincent BIARNÈS – BAIE DE SAINT BRIEUC
« On a eu droit à un départ un peu poussif avec peu de vent, en tout cas moins que prévu, on avançait vraiment au ralenti pendant plusieurs heures. Le point positif c’est qu’on est arrivé un peu plus tard à Barfleur avec une mer haute, c’était plus raisonnable pour aller jouer dans les cailloux. Mais on a fait quand même une bonne vingtaine de virements entre Barfleur et Cherbourg. De mon côté j’ai pris une option un petit peu au large, c’était assez risqué mais finalement les choses sont revenues comme avant.
Je suis content de mon début de course, j’avais pris un mauvais départ mais j’ai réussi à négocier les rotations de vent dans la Baie de Seine et je suis passé dans le paquet de tête à Barfleur. Maintenant je suis encore à la lutte avec Custo Pol, Groupe Snef et Armor Lux. On est un petit paquet avec toute la meute derrière. »

Thomas CARDRIN – TEAM VENDÉE FORMATION
« Je suis passé ici pour le Tour de France à la voile mais jamais en solitaire. Effectivement c’est impressionnant il y a des cailloux partout et tout seul c’est un peu différent !
Ça va, je ne suis pas trop mal, il faut continuer comme ça, j’ai essayé de perdre le moins possible dans les cailloux. J’ai perdu quelques places mais ça aurait pu être pire !
Je pense que j’étais un peu plus stressé que mes concurrents. »

Cécile LAGUETTE – ECLISSE
« Ça change un peu de ce que j’ai fait les derniers mois (ndr : Cécile a participé à la Volvo Ocean Race) mais je m’y remets tout doucement et ça revient. C’est vrai que cette nuit c’était un peu engagé, je ne connais pas très bien le coin donc forcément tu es bien concentrée, tu fais bien attention. Actuellement je ne suis pas super bien placée, je n’ai pas pris un bon départ, mais je vais revenir tranquillement j’espère !
J’allais plutôt vite dans la molle mais j’ai mis mon spi un peu trop tard, du coup je me suis fait décrocher, j’ai pris je pense 2-3 milles d’un coup, c’est ça qui a fait un petit mal mais ça arrive ! »

Classement du 18 juin à 9h30
1 – Alexis Loison (Custo Pol) à 295.6 milles de l’arrivée
2 – Xavier Macaire (Groupe SNEF) à 0.7 mn du leader
3 – Erwan Tabarly (Armor Lux) à 1.1 mn du leader
4 – Vincent Biarnès (Baie de St Brieuc) à 1.1 mn du leader
5 – Gildas Mahé (Breizh Cola) à 1.5 mn du leader
6 – Anthony Marchand (Groupe Royer Secours Populaire) à 1.8 mn du leader
7 – Ronan Treussart (Les Perles de St Barth) à 1.9 mn du leader
8 – Sebastien Simon (Bretagne CMB Performance) à 1.9 mn du leader
9 – Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) à 2 mn du leader
10 – Thierry Chabagny (Gedimat) à 2 mn du leader
11 – Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) à 2.4 mn du leader
12 – Eric Delamare (Région Normandie) à 2.7 mn du leader
13 – Eric Péron (Finistère Mer Vent) à 2.7 mn du leader
14 – Thomas Cardrin (Team Vendée Formation) à 2.7 mn du leader
15 – Pierre Quiroga (Skipper Espoir CEM) à 2.8 mn du leader
16 – Alan Roberts (Seacat Services) à 3 mn du leader
17 – Hugh Brayshaw (Kamat) à 3.5 mn du leader
18 – Pierre Leboucher (Guyot Environnement) à 3.9 mn du leader
19 – Pierre Rhimbault (Bretagne CMB Espoir) à 3.9 mn du leader
20 – Tanguy Le Turquais (Everial) à 4.1 mn du leader
21 – Tom Dolan (Smurfit Kappa) à 4.2mn du leader
22 – Sébastien Petithuguenin (Paprec Academy) à 4.5 mn du leader
23 – Sophie Faguet (Porsche Corben) à 4.7 mn du leader
24 – Cécile Laguette (Eclisse) à 4.8 mn du leader
25 – Calliste Antoine (Sponsor Wanted) à 4.9 mn du leader
26 – Pierre-Louis Attwell (Laboratoire Mayoly Spindler – MSD France) à 7.4 mn du leader

odio sit quis pulvinar id ut eleifend